Monseigneur Henri François Xavier de BELSUNCE de CASTELMORON, fondateur de l’établissement, a dit :« À Dieu ne plaise que j’abandonne une population dont je suis obligé d’être le père. Je lui dois mes soins et ma vie, puisque je suis son pasteur. »

Même si depuis longtemps l’établissement Belsunce est devenu laïque, l’esprit de cette citation de Monseigneur de BELSUNCE est, dans un autre cadre, sensiblement le même aujourd’hui.

Henry de Belsunce de Castelmoron est né d’une famille protestante mais, après son abjuration, il embrasse la carrière ecclésiastique et devient évêque de Marseille en 1710. Il prend une part active à la lutte contre la peste de 1720. En 1727, il fonde le collège Saint-Jaume confié aux Jésuites et destiné à accueillir des élèves issus d’une population défavorisée. Vers 1750, l’établissement change d’emplacement et est confié aux Oratoriens. Puis, il est détruit lors des grands travaux haussmanniens. Le collège est alors déplacé sur le site actuel de l’escalier de la gare Saint-Charles. En 1904, la ville de Marseille achète le bâtiment afin de construire ledit grand escalier.

En 1930, le collège s’installe dans de nouveaux bâtiments qu’il occupe encore aujourd’hui. La gestion des locaux est assurée par la Société Immobilière Marceau, transformée en Association Marceau, dissoute en 1977 et dont les actifs ont été cédés à l’Association Saint-Maurice, actuel propriétaire.

Assuré tout d’abord par des ecclésiastiques, le fonctionnement administratif de l’établissement est confié en 1959 à Monsieur Louis Laur, premier directeur laïque puis à Monsieur Bernard BECKERT jusqu’en mars 2010 ; depuis ce jour, Monsieur François ANGLADE, secondé par Madame Dominique Astic, occupe cette fonction.

L’établissement est sous contrat d’association avec l’État depuis 1977, d’où la création de l’A.E.P.Belsunce (Association d’Education Populaire Belsunce). Cette association a pour but de promouvoir toute activité en vue de la formation, de l’éducation et de l’instruction des jeunes. Elle assure aujourd’hui la gestion financière de l’établissement alors que le domaine pédagogique et les relations avec le rectorat sont confiés à la direction.

Depuis sa création et jusqu’en 1960, l’école Belsunce fonctionne avec six classes : CP, CE1, CE2, CM1, CM2 et fin d’études, soit un effectif d’environ deux cents élèves. Dès 1961, le collège est créé, suivi en 1972 des premières classes de lycée, annexes de l’établissement Tour-Sainte, puis en 1986 du lycée autonome polyvalent Belsunce. En 1987, l’établissement est exclu de l’enseignement catholique. Aujourd’hui il fonctionne avec huit classes (deux par niveau) de collège, classé Éducation Accompagnée, une classe de seconde générale et technologique, une classe de première avec une double section (ES/STMG) et une classe de terminale avec la même double section.

Chaque année le nombre de demandes d’inscription augmente, surtout en collège. Cela est probablement imputable à l’excellente réputation dont jouit l’établissement dans le quartier. Les parents font une publicité efficace en louant le sérieux et l’efficacité du corps enseignant ainsi que le professionnalisme de l’équipe administrative.

L’établissement Belsunce est implanté dans le 2e arrondissement de Marseille, quartier en pleine mutation grâce au projet Euroméditerranée. En effet, un certain nombre de réalisations ont vu le jour dans son environnement proche : terrasses du port, Docks village, Ecole de Commerce et Art, Institut de la mode, travaux porte d’Aix : campus habitation…

            Le collège Belsunce est sorti de l’éducation prioritaire depuis la rentrée 2016 mais les moyens sont maintenus au moins pendant encore trois ans (Education Accompagnée).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *